C’était dans la rue…
Elles y dansaient, entre femmes. Les Vendaval.
Nous aussi, on y dansait, nous n’étions que des hommes. Les Tango Sumo.
Nous avons ri puis de festival en festival,
on s’est revu. Je ne sais plus lequel de nous l’a dit le premier mais l’idée de danser ensemble ne date pas d’hier.
Nos compagnies se croisent maintenant depuis des années. Puis l’idée a fait son chemin.
Et à force d’en parler…. Voilà, on se l’est dit,
il faut le faire, les Tango Sumo et les Vendaval vont faire la noce sur le trottoir !
Les deux compagnies se rassemblent pour mener à bien ce projet un peu fou, elles décident de croiser leur chemin pour un temps de création.

 
 

Le thème choisi semble incontournable.
Il s’impose en ces temps modernes où l’amour en couple se remet en question sans arrêt, il se consume parfois si vite et ne dure plus souvent que le temps de la passion.
Alors parlons d’amour ! De ces mille et un visages, du feu qu’il met dans nos coeurs autant que du désespoir qui nous terrasse quand il s’en va.